Alternative naturelle aspirine

Huit aspirines naturelles alternatives

Une étude néerlandaise a été publiée dans la revue Heart constatant l’intérêt de la prise d’aspirine quotidienne (100 mg) pour les femmes âgées de plus de 65 ans, en l’occurrence, sur les problèmes cardiovasculaires et le cancer. En revanche, cette prise n’est pas du tout conseillée chez les femmes de moins de 65 ans, on parle de risque d’hémorragies intestinales.

Les promesses de longue date de l’aspirine sont de plus en plus tombées dans les abysses. Toutefois, une alternative naturelle, plus sûre et plus efficace à cette drogue de synthèse est connue depuis au moins 15 ans! Découvrez-les !

Gingembre
L’ajout de cette petite racine à votre alimentation quotidienne peut vraiment aider à non seulement combattre les nausées, mais repoussent également les inflammations. C’est un aliment de base commun dans les thérapies asiatiques, indiennes, arabes pour traiter l’inflammation associée à l’arthrite ainsi que la colite ulcéreuse depuis des années. Vous pouvez prendre le gingembre dans sa forme entière, sous forme de capsules, ou en thé.

Curcuma
Le curcuma, aussi connu comme la curcumine, est un ingrédient commun dans de nombreux plats. Cette épice a également été utilisée depuis des milliers d’années pour lutter contre l’inflammation. Ajoutez-en un peu avec vos oeufs, soupes, vinaigrettes, sauces pour pâtes et plus encore. Cette épice non seulement réduit l’inflammation, mais les aide à la digestion. Ajouter un peu de poivre de cayenne pour aider votre corps à bénéficier encore plus de la curcuma.

Cannabis
Le Cannabis, malheureusement, a un problème juridique. Il a été cliniquement prouvé pour soulager rapidement la douleur. Son effet secondaire est la modification de l’humeur en cas d’inhalation.
Si vous êtes chanceux de vivre dans un endroit où la marijuana médicale est pratiquée, vous aurez accès à ce recours contre la douleur qui fonctionne immédiatement pour les personnes sous chimiothérapie même angoissées et les personnes atteintes de glaucome souffrant de douleur et de maux de tête graves.

Griffe du diable
La griffe du diable est une plante sud-africaine qui a été populaire en Europe quelques centaines d’années. Il s’est avéré efficace en tant qu’agent anti-inflammatoire pour l’arthrite, les tendinites, et les douleurs musculaires.
La Commission E allemande l’a approuvé comme en vente libre ou sur ordonnance. Ce n’est pas médicalement reconnu aujourd’hui, mais sa légalité n’est pas un problème pour le moment.

Kratom
Cette plante qui est à la fois rapide et naturelle pour soulager la douleur, est inconnue de la plupart d’entre nous. Le Kratom a une histoire intéressante dès ses premiers temps d’existence comme étant une herbe pour réduire la douleur, augmenter l’énergie, et remonter le moral chez les Indonésiens. Beaucoup de ceux qui ont été dépendant de l’opium, ont utilisé le kratom pour les aider facilement au sevrage de l’opium.

Pycnogenol
C’est un puissant antioxydant, extrait du pin maritime français. En 1999, une remarquable étude publiée dans la revue thrombotique Research a révélé que le pycnogenol était supérieur (efficace à une dose plus faible) à l’aspirine dans l’inhibition de la coagulation causées par le tabac, sans augmentation significative (et potentiellement mortelle) du temps de saignement associé à l’utilisation d’aspirine. C’est aussi un agent dans la réduction de la  pression artérielle agent et a des effets anti-inflammatoires.

Écorce de saule blanc
Cette écorce est la source d’un large éventail de glycosides phénoliques, la salicyline étant le plus important! Comme l’aspirine, dans les indications de l’écorce de saule, on retrouve la fièvre, les rhumes et les infections (grippe), les douleurs rhumatismales aigües et chroniques, les légers maux de tête et les douleurs causées par l’inflammation.

Les cerises aigres
Cette cerise peut soulager la douleur mieux que l’aspirine et peut fournir une protection antioxydante comparable aux suppléments disponibles sur le marché comme la vitamine E, selon des chercheurs de l’Université d’État du Michigan. Les nouveaux résultats « suggèrent que la consommation de cerises peut avoir le potentiel de réduire les maladies cardiovasculaires ou chroniques chez les humains (comme l’arthrite et la goutte). Dans l’étude, les anthocyanes préviennent les dommages oxydatifs, causés par les radicaux libres, à peu près aussi bien que les composés en antioxydants commerciaux. Ils ont également inhibé les enzymes appelées cyclooxygénase-1 et -2, les cibles de médicaments anti-inflammatoires, à des doses plus de dix fois plus faible que l’aspirine. » Il est aussi bon que l’ibuprofène et certains des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top