La vitamine E incriminée dans l’augmentation du cancer de la prostate, selon l’étude SELECT.

La vitamine E incriminée dans l’augmentation du cancer de la prostate, selon l’étude SELECT.

La prise de complément en vitamine E augmente de façon significative l’incidence du cancer de la prostate chez des hommes sains, selon un rapport publié dans le Journal américain « American Medical Association ». Les résultats sont issus d’une analyse actualisée sur le sélénium et la vitamine E de première instance sur la prévention du cancer (SELECT) : une étude de plus de 35.000 hommes en relativement bonne santé, âgés de 50 ans ou plus. SELECT a été financé par le National Cancer Institute, le NCCAM, et d’autres composants de la National Institutes of Health (NIH).

Dans l’étude SELECT, les chercheurs ont répartis au hasard les participants en quatre groupes de traitement pour recevoir des doses quotidiennes de sélénium (200 microgrammes), la vitamine E (400 unités internationales [UI]), un autre recevant à la fois le sélénium et la vitamine E et un placebo. Le rapport d’étude initial a déclaré que le sélénium et la vitamine E, pris isolément ou ensemble n’a pas eu d’incidences dans la prévention du cancer de la prostate. En raison de ces conclusions, en 2008, les participants ont reçu l’ordre de cesser leurs suppléments. A cette époque, les chercheurs ont également noté qu’il y avait une légère augmentation de l’incidence du cancer de la prostate chez les hommes qui ont pris la vitamine E. Cependant, l’augmentation n’était pas statistiquement significative, ce qui signifie qu’il était fort possible que cela aurait pu être due au hasard. Depuis 2008, les chercheurs ont continué à surveiller la santé des participants à l’étude; cette mise à jour est basée sur celle surveillance continue.

Lors d’une suivi médian de 7 ans, les chercheurs ont observé que l’incidence sur le cancer de la prostate a été augmenté de 17% chez les hommes qui ont reçu le supplément en vitamine E seule, comparativement à ceux ayant reçu le placebo. Il n’y a pas eu augmentation de cancer de la prostate lorsque la vitamine E et le sélénium ont été pris ensemble.

Les chercheurs ont noté qu’une explication biologique à l’augmentation de l’incidence de cancer de la prostate dans le groupe vitamine E ne ressort pas de ces données, mais que l’incidence accrue est devenu évident seulement après une longue période de suivi. Selon les chercheurs, cela donne à penser que les effets de ces suppléments peuvent se poursuivre après la fin du traitement. Ils ont également noté que ces résultats soulignent la nécessité pour les consommateurs de se méfier des allégations de santé en l’absence de preuves solides de bienfaits pour la santé provenant d’essais cliniques.

Référence
Klein EA, Thompson IM Jr, Tangen CM, et al. Vitamin E and the risk of prostate cancer: the Selenium and Vitamin E Cancer Prevention Trial (SELECT). Journal of the American Medical Association. 2011;306(14):1549–1556.

 

Back to Top