Conseil naturopathie hiver fêtes

Conseils naturopathiques pour rester en forme cet hiver !

L’hiver est souvent le moment où nous succombons aux symptômes du rhume et de la grippe, vivant les fêtes de fin d’année plus avec un mal de tête qu’avec joie. Cependant, si vous tombez malade, il est toujours temps de renforcer vos défenses. Heureusement, la nature nous fournit de nombreuses ressources très intéressantes :

  • Prenez soin de votre intestin. Notre microbiome (populations de bonnes et mauvaises bactéries et levures dans notre intestin) constitue la base de notre système immunitaire. Avoir une bonne flore intestinale adéquate est la meilleure défense contre les pathogènes externes, tels que les virus saisonniers. Alors gardez vos niveaux au max avec des portions quotidiennes de probiotiques, des aliments et des boissons fermentés, tels que la choucroute crue et les légumes fermentés, le kéfir et le kombucha. Prendre un supplément probiotique multi-souches de bonne qualité peut également aider.
  • Gardez un œil sur vos niveaux de vitamine D. La vitamine D3 aide à réguler le système immunitaire. Malheureusement, nous n’obtenons pas assez de vitamine D grâce au soleil, entre avril et septembre, sachant que nos niveaux diminuent souvent pendant l’automne et l’hiver. En terme de nourriture, l’huile de foie de morue fermentée fournit la source la plus élevée. Les poissons gras, la viande nourrie à l’herbe et les œufs biologiques en apporteront également, mais un supplément en vitamine D3 peut être nécessaire, surtout si vous suivez un régime végétalien.
  • Pensez au zinc et à la vitamine C, car ces deux nutriments sont des composants essentiels de notre réponse immunitaire. La vitamine C est facilement disponible dans les fruits et les légumes verts, mais les niveaux sont rapidement épuisés par la cuisson et le stockage à long terme. Envisagez de stimuler votre consommation de vitamine C naturelle avec une poudre de fruits concentrée comme le baobab, l’églantier ou la cerise d’acérola. Le zinc se trouve dans la viande, le foie, les fruits de mer, les noix et les graines, en particulier les graines de citrouille.
  • Nettoyage des narines. Les virus et les bactéries sont transmis par le nez et la bouche et s’accrochent sur le mucus. Les rinçages nasaux salins aident à garder les voies respiratoires dégagées. Vous en trouverez dans les magasins bio ou chez votre pharmacien.
  • Évitez le sucre. Non seulement le sucre supprime notre immunité mais il nourrit également les bactéries, les virus, les champignons et favorise la production de mucus, ce qui prolonge l’infection. Au premier signe de maladie, coupez court aux pains, gâteaux, biscuits et friandises (qui ne sont pas idéaux dans le régime normal) et tenez-vous aux fruits riches en vitamines et à faible indice glycémique, comme les agrumes et les baies. Ne vous basez pas trop uniquement sur le tableau des IG, cela doit rester une source de compréhension des aliments sucrés.
  • Optez pour des aliments biologiques et des suppléments non transformés afin de minimiser la consommation de toxines immunosuppressives.
  • L’ail est antimicrobien et le gingembre est anti-inflammatoire. Ajoutez-les aux soupes ou faites un thé frais au gingembre avec du citron.
  • Plantes immuno-stimulantes en complément à considérer : sureau, échinacée, feuille d’olivier, origan. La prise d’andrographis (ou la chirette verte) au premier signe de maladie peut également réduire considérablement sa gravité et sa durée. Il existe un produit qui s’appelle Acti’Rub que vous pouvez vous procurer chez votre pharmacien, en magasin bio ou bien sur internet (Acti’Rub sur internet) et qui regroupe presque tous les nutriments et plantes que je vous ais cité : huile essentielle d’eucalyptus (Eucalyptus globulus); ES Echinacée (Echinacea purpurea) , ES Andrographis (Andrographis paniculata), ES Astragale (Astragalus membranaceus), N-Acétyl-Cystéine, Edulcorant: Acésulfame de potassium ; Vitamine C, ES Bouillon blanc (Verbascum thapsus), ES Thym feuille (Thymus vulgaris), ES Saule Blanc (Salix alba), ES grande camomille (Tanacetum parthenium), ES Sureau noir (Sambucus nigra), Oxyde de Zinc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top